français

MEC a été fondée en 1991, pour répondre aux besoins exprimés par les responsables chrétiens du Moyen Orient et d’Afrique du Nord.

Les organisations membres de MEC et les membres individuels incluent des Chrétiens qui vivent et travaillent dans les 24 pays et territoires de la région: l’Algérie, le Bahrain, l’Egypte, l’Iran, l’Irak, Israël, la Jordanie, le Koweit, le Liban, la Libye, la Mauritanie, le Maroc, Chypre du Nord, Oman, la Palestine, le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Somalie, le Soudan, la Syrie, la Tunisie, la Turquie, les Emirats Arabes Unis et le Yemen.

MEC (Middle East Concern) se consacre à la défense des chrétiens, et des convertis, du Moyen Orient et d’Afrique du Nord, qui sont marginalisés, qui font l’objet de discrimination ou qui sont persécutés

La persécution peut prendre différentes formes – de l’oppression et la discrimination au déni des libertés constitutionnelles et reconnues internationellement. Pendant des siècles les Chrétiens du Moyen Orient et d’Afrique du Nord ont été discriminés, marginalisés, détenus, emprisonnés, torturés et même tués pour leur foi en Jésus Christ. Les croyants d’origine musulmane sont souvent en grand danger, souffrant en silence, coupés de leur famille et de toute assemblée chrétienne, et vulnérables aux mauvais traitements de la part des forces de sécurité et de groupes extrémistes.

MEC croit que les Chrétiens sont appelés à se tenir aux côtés de ceux qui sont persécutés. Les Chrétiens doivent non seulement s’attendre aux persécutions, mais aussi combattre l’injustice. Répondre à l’injustice qu’est la persécution fait partie de l’appel chrétien :

« Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez aussi prisonniers; de ceux qui sont maltraités, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps. » Lettre aux Hébreux 13 :3

MEC travaille avec les églises et les dirigeants communautaires pour surveiller la persécution et la discrimination. A la requête des églises locales, MEC donne son soutien en :

Assistant les victimes de persécution

  • Offrant encouragement et une expertise éclairée et fiable (ou crédible)
  • Mobilisant la prière à l’échelle mondiale, en un réseau public ou confidentiel
  • Initiant un plaidoyer politique au nom des victimes de persécution
  • Fournissant un soutien pratique et financier

Contestant les lois, politiques et attitudes injustes en

  • engageant un plaidoyer, fondé sur la recherche, sur les questions juridiques et politiques qui sont à la base de la persécution
  • faisant campagne pour le rétablissement des droits civils des convertis de l’Islam
  • cherchant des solutions aux mauvaises réponses à la persécution, telle que la délocalisation prématurée à l’Ouest.

Préparant les Chrétiens à faire face à la persécution en

  • dirigeant des séminaires pour aider les Chrétiens à répondre d’une manière biblique à la souffrance et à la persécution
  • formant des leaders communautaires en droit constitutionnel et en loi internationale
  • offrant une formation en gestion de crises, et comment gérer emprisonnement et interrogatoires

Le mandat de MEC est pris de la Bible et d’autres sources comme : (en ordre chronologique)

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, 1948

« Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. »

Dignitatis Humanae 1995
La Déclaration sur la liberté religieuse

Le Concile du Vatican déclare que la personne humaine a droit à la liberté religieuse. Cette liberté consiste en ce que tous les hommes doivent être soustraits à toute contrainte de la part tant des individus que des groupes sociaux et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu’en matière religieuse nul ne soit forcé d’agir contre sa conscience ni empêché d’agir, dans de justes limites, selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou associé à d’autres.

La Déclaration de Lausanne, 1974,
Paragraphe 13

“Nous prions pour les chefs des nations et nous leur demandons de garantir la liberté de pensée et de conscience, ainsi que celle de pratiquer la religion et de la propager selon la volonté de Dieu et conformément à la Déclaration universelle des droits de l’homme. Nous sommes intensément préoccupés par tous ceux qui ont été injustement emprisonnés. Nous pensons particulièrement à nos frères qui souffrent à cause de leur témoignage au Seigneur Jésus.»

MEC se félicite des déclarations plus récentes de la part de responsables des différentes traditions ecclésiastiques qui réaffirment leur engagement à promovoir la liberté religieuse et à soutenir ceux qui sont persécutés pour leur foi. (En ordre chronologique : )

« La persécution doit éveiller la conscience des Chrétiens dans le monde à une plus grande solidarité. Elle doit aussi susciter l’engagement à réclamer et à soutenir le droit international et le respect de toutes les personnes et de tous les peuples. Il faudra attirer l’attention du monde entier sur la situation dramatique de certaines communautés chrétiennes au Moyen-Orient, qui souffrent de toutes sortes de difficultés, allant parfois jusqu’au martyre. »

Synode des Evêque, Assemblée Spéciale pour le Moyen Orient, 2010 Proposition 5 (extrait).

“Nous nous engageons à partager la souffrance des membres du corps du Christ dans le monde entier, par l’information, la prière, la défense et d’autres moyens de support.”

Mouvement de Lausanne, Cape Town commitment 2010 Extrait

« Dans de nombreux cas, les Chrétiens [du Moyen Orient] sont traités comme des citoyens de seconde classe. Dans d’autres cas, leurs lieux de culte…sont profanés ou détruits, ou ailleurs la pratique des services religieux et l’éducation du clergé restreints. A tout cela, il faut ajouter les cas d’agressions violentes et sanglantes contre les Chrétiens, de la part de fanatiques religieux… Nous ne cesserons pas de demander la protection à laquelle nous avons droit de la part des Etats dans lesquels nous vivons. Nous croyons fermement que cela est la seule solution aux problèmes de cette région troublée du Moyen Orient, ainsi que du reste du monde. »

Message des Têtes des ancients Patriarcats orthodoxes et autocéphale, Eglise de Chypre, 2011 Extraits

« Nous avons un besoin immense d’une organisation comme MEC, qui soulève les cas de persécution directement et individuellement”

Lord Alton de Liverpool, Chambre des Lords, GB

« Nous apprécions beaucoup que MEC soutienne et parle au nom de ceux qui ne peuvent parler pour eux-mêmes. »

Un responsable chrétien au Soudan

« MEC apporte une contribution majeure au soutien de l’église au Moyen Orient. »

Frère Andrew, fondateur de Portes Ouvertes.

 

« Je remercie Dieu de me bénir avec MEC, l’assistance que MEC a pourvue m’a donné un grand courage”.

Un Chrétien du Moyen Orient forcé de fuir

« MEC a un ministère unique dans une des situations spirituelles qui change le plus rapidement que je connaisse – nous avons besoin de MEC, et du travail pour lequel Dieu les a appelés. »

Un dirigeant Chrétien du Moyen Orient

“Je suis vraiment reconnaissante de l’aide que m’a apportée MEC – MEC a été pour moi un vrai rocher dans la tempête » .

Femme d’un chrétien emprisonné au Moyen Orient.

Conseil de Référence

  • Lord David Alton, GB
  • Brother Andrew, Pays-Bas
  • Dr Donald Argue, USA
  • Rev Daniel Bianchi, Argentine
  • Robyn Claydon, Australie
  • Julia Doxat-Purser, GB
  • Dr Joseph D’Souza, Inde
  • Rt Rev Derek Eaton, Nouvelle-Zélande
  • Dr Bertil Ekström, Suède
  • Annelie Enochson, Suède
  • Rev Afeef Halasah, Jordanie
  • Rev Edward Hovsepian, Iran
  • Dr Ehab al-Kharrat, Egypte
  • Rev Bob Lopez, Philippines
  • Murray Louw, Afrique du Sud
  • Dr Don McCurry, USA
  • Dr Paul Marshall, USA
  • Rev Youssef Ourahmane, Algérie
  • Rev Ihsan Özbek, Turquie
  • Rev Ariovaldo Ramos, Brésil
  • Peter Tarantal, Afrique du Sud
  • Rev Eberhard Troeger, Allemagne
  • Mats Tunehag, Suède
  • Dr Dudley Woodberry, USA